Rechercher

Château Grizzli

Mis à jour : 29 déc. 2020

Il est plutôt rare pour nous de partir en explo sans aucune idée de ce que nous allons voir... C'était pourtant le cas ici avec ce spot sauvegardé sur notre carte sous "Maison Top"... Énigmatique et prometteur!


Après quelques centaines de kilomètres, nous arrivons enfin sur place et avons l'excellente surprise de découvrir qu'il ne s'agit pas d'une maison mais d'un superbe château en partie dévoré par la végétation. Les alentours calmes nous permettent de nous approcher en toute discrétion pour essayer de trouver l'accès à la demeure... en quelques minutes, c'est chose faite!



Arrivés à l'intérieur, la découverte se poursuit... aucune des pièces ne nous dit quoi que ce soit, ce qui est plutôt rare compte tenu du nombre de photos urbex qui défilent tous les jours sur nos feeds respectifs. L'exploration n'en est que plus excitante, d'autant plus que le château recèle des merveilles.

Au rez-de-chaussée, une salle à manger plongée dans la pénombre nous accueille. Quelques pas plus loin, c'est le hall d'entrée où trônent côte à côte un piano droit et un porte-manteau qui charme. On dirait qu'ils attendent tous les deux en vain le retour au bercail du propriétaire pour s'animer et redonner vie au lieu.


Avant de continuer à shooter le rez-de-chaussée, nous gravissons l'escalier en bois pour avoir une idée globale de ce qui nous attend. Au premier étage, nous découvrons deux chambres en enfilade: une au lit disproportionné, impossible à photographier et la seconde meublée d'un lit à baldaquin rouge et dont le plafond s'effondre irrémédiablement.

Au bout d'un long couloir, la chambre principale nous apparaît elle aussi décrépie, le plafond piqué par l'humidité et effondré par endroits. Le mobilier rappelle le lustre d'antan avec sa duchesse, sa coiffeuse et ses nombreux fauteuils et canapés. D'après nos recherches, Louis IV y séjourna et les propriétaires conservèrent ensuite sa chambre en l'état.


D'ici, nous entendons régulièrement des roues de voiture qui crissent sur le gravier, nous mettant à chaque fois en alerte. Heureusement, notre présence reste des plus discrètes.

Au deuxième étage, la majorité des pièces sont encombrées ou sans intérêt, servant principalement de repère à une colonie de chauve-souris qui nous survolent régulièrement. La seule pièce qui retient notre attention, c'est cette chambre de bonne au mobilier rustique et au sol jonché de journaux des années 1930.

De retour au rez-de-chaussée, nous nous attardons sur cette pièce dont la cheminée monumentale est ornée d'un blason entouré de deux ours. C'est là que nous trouverons l'inspiration pour nommer ce lieu. Nous shootons aussi la salle-à-manger, un peu plus éclairée que lors de notre arrivée avant de ressortir du château avec précaution.


Nous reprenons la route sur un petit nuage, l'esprit rempli des belles images offertes par ce Château Grizzly. Mais un nouveau spot nous attend déjà... La suite au prochain épisode!


N’hésitez pas à visiter notre page et à nous suivre sur Instagram: @silent_explorers

87 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout